Conflit zollerno-sorabe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conflit zollerno-sorabe.

Message  Frédéric Ier de Lusance le Dim 25 Nov - 13:12

A l'aube, le Prince-Amiral abandonna à regret un jeune zollernoise raptée et quitta son Palais. Sous les vivats d'une foule persuadé que l'on allait écraser le Zollernberg et Édoran, il prit la direction de Port-Princier. Une dizaine de minutes plus tard, il monta à bord de son navire amiral : le N.S.A.P Aigle de Lusance.
Bientot toute la flotte sorabe se regroupa. On comptait le navire du Prince, mais aussi les destroyers Karl Ier, Olivier le Hideux, Liberté. S'y ajoutait également les frégates Varennes, Farouche,Tueur de Cözlandais, Vengeance et Soh. Il ne manquait à l'appel que le Dahut-Flamboyant, en virée en Mers du Sud.
Toute cette flotte moderne et bien équipée voguait vers le Nord. Karl Ier, père de l'actuel Prince-Amiral, avait réussi en louvoyant et sous couvert d'identités multiples, a collecter une puissante flotte. Cependant, il disait toujours, entre deux jurons, qu'il fallait user de la flotte, mais ne jamais l'engager dans un conflit de grande échelle, où l'issue lui serait fatale.
Aujourd'hui elle voguait vers la flotte édorano-zollernoise. Elle était encadrée de dizaines de chalutiers et petits navires armés pour la circonstance de mitrailleuses. Le plan du Prince-Amiral était clair. On ne l'emporterait sans doute pas sur la flotte zollerno-édoranaise, mais il restait une petite chance que l'on puisse lui infliger suffisamment de dégâts pour qu'elle fasse demi-tour. A ce moment-là, grâce au répit gagné, on pousserait avec l'aide de la communauté micromondiale, les deux assaillants à s'asseoir à la table des négociations.


- Hissez le pavillon sorabe !

avatar
Frédéric Ier de Lusance

Messages : 65
Date d'inscription : 01/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflit zollerno-sorabe.

Message  Frédéric Ier de Lusance le Lun 26 Nov - 10:45

Au large de la Nouvelle-Zaxe, la flotte sorabe se préparait à recevoir le choc de la marine zollerno-édoranaise. La discipline avait été renforcée, l'enjeu était de taille : les navires sorabes étaient la dernière défense avant Lusance.

A terre, la médiocre armée sorabe préparait la défense de la Principauté. Sur l'ile, la marine prenait tout ; budget, hommes, équipements; l'armée se contentait des miettes.
On comptait cinq régiments. Il y avait les trois régiments traditionnels et deux autres levés pour la circonstance. Les IIème, IVème et Vème assuraient la défense des cotes de l'ile. Mal équipées, composés de la lie de la population, mal commandés, ils avaient une valeur militaire médiocre.
On comptait à contrario, deux unités de grande valeur, quoiqu'aussi trop légèrement équipées. Le Ier régiment princier, sorte de garde prétorienne, tenait solidement Port-Princier. Le IIème régiment princier, destiné d'habitude à piller les rivages ennemis, tenaient Fort-Sorabe, dans les montagnes du Sud, près de Souabe et y retenaient en captivité la soixantaine de captives zollernoises.
avatar
Frédéric Ier de Lusance

Messages : 65
Date d'inscription : 01/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflit zollerno-sorabe.

Message  Frédéric Ier de Lusance le Sam 1 Déc - 15:59

La Sorabe comportait un réseau d'espions, certes rudimentaire mais diablement efficace. La Principauté entretenait dans les tavernes de tous les ports du micromonde, des informateurs. Ceux-ci, grassement payés, faisaient boire les soldats et les officiers. Une fois ivre, ces derniers se laissaient aller à la confidence.

Plusieurs capitaines sorabes, en retraite, après avoir perdu plusieurs membres, mais gagné un beau butin se retirait sur le continent. Ils se mêlaient à la pègre locale, et faisaient souvent l'acquisition de bordels. Sous la couette, des officiers zollernois, édoranais, belondaures et krasslandais se laissaient parfois aller à des confidences. Confidences qui ne retombaient pas dans l'oreille d'une sourde, et qui, par le bouche à oreille retournait jusqu'au Palais Mitau.
C'est en partie comme cela, que la Sorabe, avait réussir à maintenir le noble art de la rapine sur mer, à une époque où la piraterie passait pour complètement surannée.

Frédéric Ier reçut donc simultanément les nouvelles du Belondor qui refusait l'attaque zollernoise sur la Sorabe. En d'autres temps, Frédéric se serait étranglé en entendant l'arrogant Belondor, prétendre que la Sorabe relevait de sa zone d'influence. Il aurait normalement massacré le premier belondaure pris, histoire de lui rappeler que la Sorabe n'était qu'à elle-même, et que l'Empereur, à Lusance même, n'aurait pu qu'espérer rien de plus aimable, que quelques taloches. Pour l'instant, une chose comptait. Le Belondor préservait la Sorabe de la défaite et de la ruine.

Le répit voulu par Frédéric était là. L'allié de poids aussi. Assurément, ces ennemis n'en avaient sans doute pas conscience, mais il avait gagné brillament la première manche.

L'heureuse nouvelle fut aussitôt annoncée à tous les équipages. Ce furent des hurlements de joie qui accompagnèrent l'allocution du Prince-Amiral. Nombreux étaient ceux qui disaient à voix haute que l'on aurait de toute façon écrasé toutes les flottes du Nord réunis, mais les capitaines n'étaient pas idiots, et c'est le soulagement qui dominait.

Ceux-ci firent mine de rien voir lorsque les marins sortirent de certaines caisses de munitions, non pas des obus, mais de beaux vins des coteaux des monts sorabes. On sacrifia à la grande passion sorabe, et l'on mit en perce plusieurs tonnelets.

Le Prince-Amiral, ravi, sifflotait entre ses dents l'hymne national, alors qu'il remontait à sa cabine pour rédiger un communiqué. Sur son navire, hormis les équipes de garde, l'on chantaient et l'on portaient des toasts de plus en plus farfelus. Au Prince-Amiral, à la marine, à Olivier le Hideux, aux femmes, aux zollernoises, aux vins, aux couards du Nord, aux idiots utiles du Belondor, à Egon Schweinwald, à Appolina Paragon et à la " Trésaintesistégliseoccidenpal. "


Dernière édition par Frédéric Ier de Lusance le Sam 1 Déc - 16:01, édité 1 fois
avatar
Frédéric Ier de Lusance

Messages : 65
Date d'inscription : 01/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflit zollerno-sorabe.

Message  Frédéric Ier de Lusance le Sam 1 Déc - 16:01

COMMUNIQUÉ DE SON ALTESSE PRINCIÈRE FRÉDÉRIC IER SEIGNEUR DE LUSANCE, PRINCE DE SORABE, ET GRAND-AMIRAL DE TOUS LES OCÉANS DU MICROMONDE



Moi, Frédéric Ier, seigneur de Lusance, Prince de Sorabe, et Grand-Amiral de tous les océans du micromonde, me réjouit que le Zollernberg se soit résolu à préserver la vie de ses marins et à annuler une opération militaire, de toute manière, voué à l'échec.

Pour autant, je rappelle à mon bon cousin, sa Majesté l'Empereur des Belondaures, que la Sorabe ne relève en aucune manière de ses États. Si par le passé, son pouvoir a pu s'étendre jusqu'à Lusance, il a été du à une occupation militaire, au mépris des droits du peuple sorabe. Le seul maitre de la Sorabe est le descendant de Olivier le Hideux dit Couille de Fer et de Léandre l'Affreux dit Grand Martel, c'est à dire moi.
Il va de soi que le refus de cet état de fait par le gouvernement belondaure ne peut avoir que des répercussions négatives tant entre nos diplomaties que sur les belondaures établies ou de passage en Sorabe.

Je salue la très grande et très pacifiste Confédération de Scanténoisie-Hélvetia. Selon votre désir, nous avons autorisé l'évacuation des Zollernois de l'ile, opéré en partie par nos amis krasslandais, eux aussi tristement menacés par l'impérialisme édorano-zollerno-belondaure. J'ai ordonné par ailleurs, le retour de ma flotte à Port-Princier. Conformément aux voeux de votre diplomatie qui reconnait la souveraineté sorabe, et les discussions pacifiques, je veux participer, via un émissaire, aux négociations qui se tiendront à Zozolulu, en tant que principal concerné dans cette affaire.

Vive la Sorabe et vive la Paix !

Frédéric Ier.
avatar
Frédéric Ier de Lusance

Messages : 65
Date d'inscription : 01/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conflit zollerno-sorabe.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum