Un jeune loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un jeune loup

Message  Zigfried Zurcouf le Mar 3 Juin - 9:35

Zigfried s'en allait dans les ruelles sombres, étroites et qui sentent pas très bon de Lusance quasiment en sautillant, arborant un large sourire. Le jeune loup avait pour seul légitime raison qu'il venait d'obtenir son tout premier commandement, son premier navire, et son premier équipage. Passer de mousse à lieutenant de vaisseau en quelques jours, son ancien capitaine devait sans doute rager de voir un piston pareil mais la chance fut du coté de Zigfried.

Il est née à Zaint-Malo, bourgade miteuse des Zorcades, quelques cahutes de pécheur, deux pelées et trois tondues. Sa mère, une zorcadienne forte, dur mais aimante l'avait élevée seul. Il n'a pas connue son père. Mais sa génitrice lui répétait toujours que son père n'est d'autre que le Duc de Chandernagor, Grand d'Avaricum, connue pour sa vie dissolue, son immoralité total, son pédantisme, son mépris des basses classes et peut-être quelques pratiques occultes et autres vénérations de dieux anciens dont on se gardera bien de les nommer. Père ou pas, le jeune Zurcouf était turbulent, il se mettait dans des situations pas possibles et allait souvent nuire à l'économie local en sabotant les barques des pécheurs.

Un jour, la puberté aidant, il tomba amoureux de la voisine. Ce fut réciproque. Un jour elle l'emmena dans un buisson. Cela aurait pue en rester là si le prêtre des lieux ne les avaient pas surpris une fois l'affaire terminé. Et comme à cette époque, la Loi était l'Eglize, on envoya la mère au bûcher pour sorcellerie, avec sa fille pour complicité et perversion de la jeunesse. Zigfried en garde depuis un athéisme d'une rare violence. Il brula l'église, arracha un bras au prêtre fautif et le frappa avec à mort. Question meurtre, on peut dire que c'est un original. Fuyant l'Inquizition, il longea la côte jusqu'à Zozolulu ou un capitaine sorabe le remarqua suite à une bagarre de rues ou le jeune amoureux contrarié éventrait ses adversaires au surin. Il l'emmena avec lui à la principauté pirate.

Le désormais Lieutenant de Vaisseau Zurcouf avait maintenant atteint les cales des chantiers navales ou il devait choisir son navire. Seul restriction, il n'avait droit qu'aux frégates maximum, la règle est formelle, faut prendre du galon pour avoir plus gros. Et le coup de piston lui permettait de commander direct aux frégates. Il vaqua longuement entre les différents navires, vérifiant les capacités et l'armement de chacun. Il souhaitait privilégier la cadence et la portée de tir plutôt que la puissance, cogner l'ennemie jusqu'à ce qu'il en crève est un credo pour lui. Il finit par trouver son bonheur.


Pas d'images du navire, restriction de 7 jours pour les nouveaux membres... :/

Il baptisa sa frégate "Brunehilde", l'armement était honnête, quatre canons de 30mm groupés par deux tirant deux coup par seconde en alternance pour l'armement principale, quatre mitrailleuse de 7,62mm pour le secondaire. La frégate pouvait aussi bien donner du grain à moudre à l'aviation qu'aux navires, mais restait vulnérable aux sous-marins, la vitesse étant l'arme absolue des frégates, cela ne devrait pas trop poser de problèmes.

Le fait de sa récente promotion est due à un concours de circonstance. Zigfried est friand de philosophie. Alors qu'il déblatérait dans un bouge à propos du sens de la vie, de l'univers et du reste avec d'autres dilettantes du même genre, un mec arriva dans la conversation et hurla : JE PENSE DONC JE SUIS ! L'arrivée de cette intrus dans le débat ne manqua pas de rendre furieux Zurcouf qui somma à l'impudent de s'expliquer. Celui-ci répondit que le seul fait de penser permet de prendre conscience de sa propre réalité, donc de sa vie. Pour toute réponse, le jeune loup lui répondit que seul l'action permet de faire prendre conscience de son existence. Alliant l'acte à la parole, il défourailla son sabre et estoqua l'amateur.


"Toi par exemple, je te tue, j'agis de la sorte pour prouver que je vis. Tandis que toi tu meures, ce qui prouve donc que mon raisonnement est forcément plus juste. Tu peux penser autant que tu voudra, tu crèves quand même avec un air débile."

Laissant l'idiot se vider de son sang sous l'hilarité général de l'assemblé philosophie, on le congratula pour sa démonstration et il repris sa disputation avec ses collègues de comptoir. Le lendemain, on le convoqua chez le Régent Pearl. Celui-ci, aimable lui expliqua qu'on lui avait rapporter le déroulement de la soirée d'hier et que plutôt que de faire pendre le marin pour homicide, on lui donna un commandement car "seul un vrai pirate philosophe de cette manière", dixit le régent. La suite se perdit dans les vapes puisque que pour fêter ça, lui et le régent burent jusqu'à plus soif tout le rhume du palais princier. Le lendemain soir, Zigfried, à peine habillé de son nouvelle uniforme, pour fêter encore ça déboursa quatre ans de salaire de mousse pour se payer les deux plus belles putes de la Zollernoise Culbuté. Il fallait bien ça et même ainsi ruiné, son nouveau statut lui permettra de faire rentrer plus d'argent dans sa bourse personnelle.

Le navire choisit, il recruta l'équipage, cent-soixante hommes au total. Un nombre assez important pour un jeune loup mais il n'avait pas froid aux yeux et tiendrait certainement l'équipage en respect. Il avait déjà reçu son pavillon, noir avec un quart représentant le drapeau princier puis l'emblème personnelle choisit par Zurcouf, une tête de troll du nord au regard espiègle et au sourire moqueur surmontant deux tibias croisés. On l'avait bien dit que c'était un original. Une fois les dernières formalité administratives terminés, il grimpa à bord du navire et leva l'ancre. La tradition pour les jeunes capitaines de navire pour qui c'est le premier commandement est de faire un tour d'honneur de l'île, le pavillon bien visible afin de se faire connaitre par ses paires (la reconnaissance viendra après). En quittant la rade de Lusance, sur le pont supérieur, Zurcouf admira au loin la rade des grands navires de guerres et les pavillons noirs auréolés de gloire de ses ainés. Il voyait déjà le sien au sein de cette auguste assemblé.

Après une salve d'honneur pour saluer le port-princier, la frégate Brunehilde s'en alla caboter autour de l'île.
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jeune loup

Message  William Z. Pearl le Mar 3 Juin - 20:55

Le Régent était au balcon de ses appartements privés au Palais Mitau. De là, il avait une vue dégagé sur une bonne partie de Port-Princier et voyait actuellement le "NSAP Brunehilde" revenir de son tour d'honneur. Le sourire aux lèvres, le Capitaine Pearl se disait que le Lieutenant Zurcouf était assurément un atout pour la flotte de la Principauté. "Un foutu frère de la côte ce Zurcouf !" pensait-il.

Il quitta son avant-poste pour gagner son bureau. Un meuble entièrement en Acajou, fruit d'une rapine dans le continent Sud du Prince-Amiral Frédéric Ier. Il prit une plume de perroquet et rédigea un ordre de mission.

Du Capitaine William Z. Pearl, Régent de la Principauté de Sorabe,

Au Lieutenant de Vaisseau Zigfried Zurcouf, Commandant du "NSAP Brunehilde"

ORDRE DE MISSION


Cher ami,

Vous n'avez point percuté les haut-fonts au large de Verance lors de votre cabotage inaugural, c'est donc que vous avez cuvé notre beuverie d'hier ! Ne perdons pas de temps, alors, et débutons les hostilités. Montrez-moi de quoi vous et votre équipage sont capable en terme de flibuste ! Ravagez-moi la côte est de Kartarsys et d'Armara ! Ramenez-nous de l'armaréenne et aussi tout ce que peut avoir de la valeur ! C'est pas avec des filles de joie qu'on entretien un Etat ! N'est-ce pas ?

Allez ! Filez sur le champs !

Pearl.
 

Et il attacha le message à la patte de Carlos, son perroquet. Celui-ci s'envola en direction du Brunehilde...
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jeune loup

Message  Zigfried Zurcouf le Mer 4 Juin - 20:25


N.S.A.P Brunehilde
FICHE TECHNIQUE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Type de Navire : Frégate

Référence du Navire : FFF-215

Tonnage :
-A vide : 1600 Tonneaux
-Pleine-charge : 2530 Tonneaux

Mensurations :
Longueur : 196 coudées
Maître-bau : 26 coudées
Tirant d'eau : 8 coudées
Hauteur hors Tirant d'eau : 37 coudées

Propulsion :
2 chaudières à 4 cylindres, 5500 cheveaux

Vitesse maximale : 20 noeuds

Autonomie : 724 tonneaux de fioul, 9500 miles nautiques à une vitesse de 12 noeuds, 2 mois de réserves alimentaires.

Blindage :
-Ceinture : 1 à 2 pouces à la proue, 3 pouces en milieu, 2 pouces à la queue;
-Pont supérieur : 1 pouce;
-Pont principal : 1.5 pouce;
-Réserve et armurerie : 1.5 pouce.

Capteurs et Systèmes de Navigation :
-Haute-Fréquence/Multi-Directionnel;
-Transpondeur d'identification ami/ennemie;
-Radar aérien;
-Radar sous-marin;
-Portée pratique : 300 miles nautiques;

Système de Communication :
-Radio à Ondes Courtes/Moyennes;
-Semaphore à projecteurs;
-Pavillons de transmissions.

Armement Principale :
- 4x Canon Mauzer 30mm MKIV, montage jumeaux, double emploi Anti-Navire/DCA;
- 4x Canon Mitrailleuse Kanon 7,62mm MKII, montage jumeaux, DCA;
- 1x Mortier Hérisson 24 charges 2,8kg MKIII, anti-sous-marin.

Armement Secondaire :
- 4x Mitrailleuse MAPS calibre 45 MKI, montage individuelle, double emploi combat rapproché/DCA;
- 2x Rampes de largages pour grenade anti-sous-marine;
- 4x Catapulte pour grenade anti-sous-marine.

Equipage : 160 hommes

Commandant actuel : Lieutenant de Vaisseau Zigfried Zurcouf
Commandant en second : Enseigne de Vaisseau Teresa-Amalia Zypolys

Historique :La frégate Brunehilde est un navire de conception édoranaise ayant disparue d'un cimetierre de navire puis acquis par le Sorabe au marché noir. Sa vétusté l'a obligé à rester en cales sèche pendant plusieurs années avant de pouvoir être remis à flot. L'équipement et l'armement a été récupéré un peu partout.

Note EL : configuration largement repris des frégates anglaises de la classe Bay.


Dernière édition par Zigfried Zurcouf le Ven 29 Aoû - 11:05, édité 1 fois
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jeune loup

Message  William Z. Pearl le Dim 15 Juin - 21:07

Un perroquet avait rejoint la cabine du Lieutenant Zurcouf a bord de la "Brunehilde".

Lieutenant Zurcouf,

Je vous attends au Palais Mitau pour m'entretenir avec vous.

Capitaine Pearl,
Régent de la Principauté de Sorabe
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jeune loup

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum