Campagne de pillage

Aller en bas

Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Dim 22 Juin - 19:15

-Réduisez les gaz ! Mais réduisez les gaz bordel de dieu ! On va s'prendre les récifs !

L'escadrille menée par Zurcouf stoppa net les machines face à une falaise d'Ydémos dans le but de longer la côte sud du continent sud. Il est rare que plusieurs navires sorabes se promènent ensemble et voir une tel escadrille sur les radars auraient fortement agacé les puissances du nord. Aussi, Prudence étant mère de Sureté, les frégates Brunehilde, Tueur de Cozlandais et Vengeance se mirent à longer les côtes plein est. Dans la salle des cartes du Brunehilde, Zurcouf, Zypolys et d'autres officiers étudiaient justement l'une d'entre elles.

<<-Pourquoi ne pas voguer directement jusqu'au Odryses, le temps qu'ils réagissent on sera déjà loin ? Demandait Zypolys, la belle enseigne était toujours du genre à aller en ligne droite sans trop se préoccuper du reste.
-Non, trop risqué. Leur flotte est nombreuse mais pas très puissante, mais nous serions submerger. Trois frégates pourraient tenir le coup face à cinq ou six navires, mais plus ça deviendrait coton.
-Dans ce cas si nous sommes poursuivit on pourraient se réfugier dans une crique au Skotinos, les odryses ne pourront rien faire sans déclencher une énième crise diplomatique.
-Le plus simple messieurs-dame, c'est une fois passé le détroit de Sorlop nous iront tout droit pour atteindre Arghenless, nous ferons ce détour pour ne pas éveiller les soupçons puis on basculera plein sud puis enfin Mistra.
-Konstantinopolis me semblait être une meilleur cible.
-Trop proche de Byzas, en plus il nous faudrait nous enfoncer dans les terres ce qui est plus risqué. Mistra est la seul ville d'importance sur les côtes d'Odrys.
-Ça vaut le coup j'espère ?
-D'après les informateurs c'est une petite ville. Quelques milliers d'habitants tout au plus. Cependant c'est une ville de villégiature pour la noblesse. Théâtres, casinos, opéras, bordels. Bref, l'alcool et l'or coulent à flot à Mistra et c'est notre prochaine destination.
-Ça va faire limite pour les réserves surtout avec la suite du programme. Indiqua le cambusier.
-Ont devraient trouvé au Skotinos quelques malfrats qui voudront bien nous ravitailler contre quelques filles je pense. En attendant faites passer le trajet aux deux couillons qui nous suivent, il nous manquerait que ça qu'ils se perdent.>>
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Mer 25 Juin - 19:55

Tout les hommes étaient sur le pont. Tous jetaient leur regard à bâbord, vers l'est, vers l'océan infini au delà des cartes connues. Certes plus au nord, les zollernois voguaient vers les Zindes, mais là, ici, il n'y avait que la mer, et le soleil levant. Certain matelot mêmes, se recueillaient, agenouillé devant le bastingage et prier. Enfin, faisaient-ils tout comme. Les mers de l'est sont sources de légendes pour les sorabes. Zurcouf qui ne croyait en rien et n'a jamais cru en grand chose, pas même en son cuisinier, ne croyait tout simplement pas en ce genre de choses, mais préféra ne pas interférer dans les habitudes spirituelles des sorabes, pourtant assez léger convenez-en...

L'escadre avait dépasser l'île d'Arghenless et entama tout juste sa descente vers le sud, puis l'ouest, vers les côtes odryse. Le passage du détroit de Sorlop avait été particulièrement difficile, trois flottes la surveillent en permanence, la flotte zollernoise, la flotte armaréenne et la flotte abaleconnienne. Bref, ce fut coton comme prévue. Les incidents furent manqués de peu, les armaréens encore trop préoccupé par les suites d'une tempête dont ils n'avaient pas été fichue de se prémunir, avaient rappelés quasiment tout leurs navires. Cela diminua la difficulté à l'avantage des sorabes. Maintenant le risque était passé, la navigation se fit plus tranquille. D'ici deux jours, l'escadrille spéciale sorabe sera en vue des côtes ciblés.
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Mar 1 Juil - 10:08

Le sac de Mistra fut... terrible. La ville comptait effectivement son lot de richesse, de stupre, de luxure et de débauche pour toute la noblesse odryses en villégiature. L'opération dura bien toute la nuit et une partie de la journée suivante.

Le fort de la ville posa comme convenue un problème de taille. C'est pourquoi le Régent avait mis dans les pattes de Zurcouf un bataillon complet de spécialiste de la discrétion. L'enjeu était de taille, mais valait bien la chandelle. Accompagné par Zypolys, le bataillon pédestre accosta au pied du fort dans le but d'en neutralisé la garnison ainsi que l'armement. Ceci fait, la flottille n'aurait aucun risque pour attaquer directement la ville. Deux heurs auparavant, cinq hommes avaient été débarquer sur la côte en début de soirée non loin du phare, avec pour mission de l'éteindre, rendant aveugle les éventuelles navires ennemies dépêchés en renfort pour les faire échouer sur les récifs. Tout feux éteints, les trois navires attendaient, flanc tribord exposé à la ville et au fort mais artillerie principale et secondaire prête à faire feu quand le signal en sera donné, tandis que coté bâbord, les flibustiers et le reste du bataillon qui n'avait pas été débarquer pour le fort terminaient leurs embarquement en vue de l'attaque de la ville.

Dans le fort, les commandos sorabes agissaient avec grande discrétion et surtout avec subtilité. La piétaille n'était pas comme la plupart des brutes que l'on trouve sur les navires, pour eux tout est affaire de furtivité, d'assassinats discret et de coup de couteau dans le dos. Ce qui, dans la situation actuel, constituait un avantage non-négligeable. Durant le nettoyage, Zypolys remarqua que le fort était reliés aux murailles de la ville. Ordre fut donc donné de diviser le groupe et d'envoyer une équipe neutralisé les corps de garde pour fermé les portes et empêcher toute fuite. Sur la passerelle du Brunehilde, Zurcouf surveillait les quais de la ville. comme toute ville portuaire, les quais de nuit étaient forcément malfamés, quelques recrutements y seraient possible et ordre fut donné aux artilleurs de ne pas viser cette partie de la ville.

Alors qu'en mer tout le monde s'impatientait, une lueur rouge et fumante s'éleva dans les airs. A l'aide d'un pistolet à fusée, Zypolys avait signifié que le fort avait été nettoyé et que le reste de la troupe pouvait débarquer. La canonnade commença tandis que les chaloupes remplies à ras-bord d'hommes prêts à en découdre s'avançaient vers les points prévues pour le débarquement. Et puis, que dire de plus ? Selon les points de vue, ce fut pour les uns une réjouissante festivité tandis que pour les autres, et bien, leurs enthousiasmes était pour le moins entamé par la visite surprise d'une bande de pirate sanguinaire qui n'avaient d'yeux que pour tout ce qui brille et ce qui mouille à une certaine partie du corps...

On nota tout de même plusieurs début d'incendies, et en début de matinée, Zurcouf, qui était resté sur son navire pour superviser l'artillerie durant l'opération débarqua ce matin pour faire l'inspection. Le pillage en soi continuait mais la résistance s'était amoindri avec la fatigue. Un premier rapport faisait état d'une trentaine de morts et d'autant de blessés dans les rangs sorabes. Les amputés n'était pas considéré comme étant blessés étant donné qu'à peine on leur avait coupé un membre, c'était soi une jambe de bois soit un crochet qui leur permettait d'être considéré comme guéri. Et puis, on pouvait sans fanfaronner dire que la médecine sorabe avait fait des progrès considérables en matière d'amputation, l'une des grandes spécialités des chirurgiens...

Zurcouf, qui ne voulait pas perdre de temps avant l'arrivé éventuelle de renfort odryses ordonna qu'on fasse embarquer autant de filles et d'or que possibles. Même si les portes de la ville avaient été fermé pour empêcher toute fuite, avec le jour, les fumées des incendies, visibles à plus de trente miles pouvait certainement intrigué quelques héros occasionnel qui iront certainement voir ce qui se passe et ne pourront que constater les dégâts. On se dépêcha donc de torturer les derniers vieux pour révéler leurs cachettes d'or, on enferma tout le clergé local dans un temple auquel on mit le feu. Au moins un navire avait une cale remplie à ras-bord, pour un autre navire, les optimistes vous diront qu'il était à moitié-plein, les pessimistes à moitié-vide. Mais ce genre de considérations n'entraient pas compte pour Zurcouf, la moitié de la mission était réussi, resté plus qu'une dernière mission avant de rentrer à la maison.
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Dim 27 Juil - 23:08

Le Banganais se tenait devant Zurcouf et Zypolys. Le nègre venait de vider le chargeur de son fusil mitrailleur, à bout-portant sans les toucher. Pas étonnant quand il s'agit d'une arme de fabrication krasslandaise. En réponse, le soldat reçu deux balles en pleine caboche.

-Ça lui apprendra. Ajouta la seconde.

La flottille sorabe mouillait au large des côtes du Bokoudo et du Zanbizar depuis près d'une semaine. Encore tout étonné d'être passé inaperçue des francovars Les cales étaient remplis d'esclaves, il faut dire qu'ici il n'y a guère de richesse intéressante, et les mines sont soi sous-exploités soit entre les mains de seigneurs de guerre trop bien armée ou en grand nombre pour tenter le coup de force. On s'était donc rabattue sur la main d’œuvre, avec l'aide de quelques esclavagistes locaux, fournisseur habituel des sorabe.

Zurcouf, Zypolys ainsi que quelques marsouins de sa garde rapproché s'étaient enfoncés plus profondément dans la jungle, cherchant quelques choses. Dans la troupe se trouvait le Maître-Principale Agorákritos de Elenipolis, chef des gardes et des sapeurs, un persien  qui portait constamment sous son uniforme une cuirasse comme on en fait encore en Persis, des modèles quasiment moulé sur le corps de son porteur. La classe persienne. En plus d'eux quelques éléments de la piétaille.

Zurcouf s'était enfoncé dans le pays en raison d'une mission qui lui était parvenue plus tôt par radio. Il devait trouver un aérodrome et autant que possible récupérer les éventuelles avions qui y traînerait... Quel affaire ça sera de se trimbaler des machins pareil. Zurcouf avait pesté à la radio sans penser un seul moment que le Régent était juste derrière. On imagine le soufflet qui fut administré à quelques centaines de miles d'écart.

Les renseignement faisaient état de la présence d'une piste atterrissage et de hangars situés à trente kilomètres dans le Bokoudo. Sur les terres d'un potentat local réputé pour dépecer ses ennemies avant de les faire bouillir. Vivant, bien entendue. Encore un original de la même trempe. Zurcouf avait l'intention de tenter un petit coup de force pour tester l'éventuelle défense avant de se replier et de revenir avec du renfort ou tenter la discrétion selon la réponse. De toute façon, il avait prévenue le reste de la flottille si il ne revenait pas d'ici, et de mettre toute la région à feu et à sang. Même si il doutait de la fidélité de ses hommes dans ce genre de situation. C'est des pirates sorabes en même temps, quand le chat n'est pas là, les rats foutent le camp avec l'or et les putes.

Mais il était encore trop tôt pour penser à ce genre de chose et la troupe d'une cinquantaine d'hommes atteignit comme qui dirait ce qui ressemblait au bout d'une piste d'atterrissage. Dans la lisière, on observa les éventuelles traces d’individus potentiellement hostile. A la longue-vue, on distingua plusieurs hommes en armes.


-Les tireurs en positions, les autres veillez sur nos flancs, manquerait plus qu'on se fasse pincer comme des débutants.

On laissa la main aux spécialistes du bataillon terrestre la première ligne afin de les alignés d'assez loin. A peine fut-ils en place la pétarade commença. Malgré les protestations de Zurcouf qui ordonna qu'on ne tire qu'à son ordre, plus un semblant de désordre, force fut de constaté que les assassins haut de gamme du régent firent merveille à chaque coup. On pouvait voir d'abord les hommes et ceux qui s'étonnait de voir leurs camarades tombés. Mais au fur et à mesure que le temps passa les assaillis se ressaisirent et commencèrent à riposter. De plusieurs endroits on vit une dizaine puis une trentaine d'hommes sortant d'un peu partout. Eux aussi semblaient être équipé à la krasslandais, c'est à dire, mal équipé. A moins que les krasseux ne leur ait refourgué que le matériel en mauvais état.
Les balles fusaient autour des sorabes, voyant les feuilles se faire trouver les l'écorce des arbres subir l'assaut de la grenaille. Zurcouf se tourna vers Zypolys, à plat-ventre.

-Avez une précision aussi lamentable, on pourrait faire une centaine de mètre avant de subir nos premières pertes !

-Parce que vous voulez qu'on avance ?! Hurla la jeune femme pour se faire entendre.

-Eh bien, je me disais puisque j'ai vue un genre d'avion qui ressemble à un transporteur, qu'on pourrait le choper, le pilote avec et rentrer au pays par les airs !

-Ya pas de piste d'atterrissage à Sorabe !!

-Non, mais le Régent a un porte-avion !

-Putain je le crois pas !

-Flibustiers et marsouins de tout poils ! Chargez moi ce tas de con fourchette au canon !

-MAIS C'EST QUI L'Y VAS EN PLUS CE CON ! Vociféra la femme en le voyant sortir à découvert suivit de la troupe. Alors qu'elle resta sur le bas-coté toute seul. Après avoir pesté contre elle même, elle sorti en baissant bien la tête.

Une cinquantaine d'hommes se mit à s'avancer face à l'adversaire qui continuait ses tires. Quelques hommes tombèrent chez les sorabes mais les banganais, à voir le nombre de morts gisants semblaient avoir était salement amochés par l'attaque surprise. Zurcouf avançait, l'air nonchalant sous les tirs ennemies, sans s'en prendre une, pistolet et sabre en main. Faut dire que Zurcouf à plutôt fier allure la plupart du temps.

Vint un moment ou les banganais malgré la présence d'un chef supposé et l'arrivé de renfort, virent leur rangs ébranlé et clairsemés. Et ce qui devait arriver arriva. L'homme identifié comme chef (à en croire les galons exagérés, le ventre bedonnant ainsi qu'un air patibulaire des plus agaçant), fut abattue par Zurcouf, un tir de cinquante mètre avec son pistolet qui pourtant n'était pas réputé pour sa précision. A la vue du mort, touché en plein buffet la débandade fut complète.


-Soignez nos blessés et achevez les leurs, sécurisez l'avion et trouvez moi son pilote, hors de question que je démonte ce machin !

Les pirates, bien satisfait du travail exécutèrent les ordres de leur commandant. Tandis que Zurcouf contemplait son œuvre, sa seconde rappliqua l'air visiblement furieuse.

-Vous êtes fou ! On aurait pu se faire tuer !

-Cora mya, si vous voulez avoir la garantie d'avoir la vie sauve, il fallait s'engager dans la milice Municipal de Lusance !

-Oh bon sang, je ne sais pas ce que je dois faire pour me retenir de vous en mettre une.

-Peut-être le fait que je pourrait vous fourrer une balle dans le poitrail. Maintenant allez me superviser les recherches.

Deux hommes sortir d'un bâtiment en tenant par le bras un troisième homme, un blanc bec.

-Pitié ! Pitié ! J'ai pas d'or sur moi !

-Il avait ça sur lui Chef.

Le marin tendit un carnet à Zurcouf.

-Tiens tiens, c'est un carnet de vol, et bien remplie qui plus est. J'en déduis que : 1) vous êtes un pilote expérimenté ; 2) le gros avion pas loin est le votre.

-Capitaine, on va vraiment monter à bord de ça ?

-C'est bien connue ma chère, l'aviation est l'un des métier  la moins tolérante vis-à-vis des erreurs et du manque d'entretien. Le monsieur ici présent aura forcément bien entretenu son bestiaux, prêt à l'envol je suppose. Qu'elle est l'autonomie de votre bâtiment ?

-Euh... deux milles cinq-cent kilomètres... Répondit timidement l'aviateur.

-PARFAIT ! Exactement la distance qui nous sépare de Lusance ! Tout le monde à bord ! Quant à vous vous avez beaucoup intérêt à remplir votre rôle, faites nous arrivez à bon port et on s'arrangera avec vous.

-Euh, hem... héé... Oooh, bon d'accord.

-Capitaine, et les autres ?

-Vous avez la radio à bord n'est-ce pas ?

-Oui.

-Alors les autres suivront sur la mer. Allez hop, si ça se trouve, des renforts sont en route et on va être encerclé par ces margoulins en moins de deux.

Tout le monde grimpa à bord, même Zypolys qui fut bien forcé d'admettre que Zurcouf était intenable. Les hélices se mirent à vrombir tandis que la carlingue s'avança mollement à l'autre bout de piste. L'aviateur, toujours sous surveillance mit les gazes.

-Je vous conseillez de vous asseoir et d'accrocher vos ceintures.

-Ta gueule ! Tas de merde ! Répondit un marin.

-Faites ce qu'il dit, si vous voulez pas être éjecté au cas ou j'en aurais l'envie ! Répondit Zurcouf.

-Je sens que ça va être mémorable... Ajouta Zypolys, en manque signifiant de confiance en soi.

-Permettez que je tripatouille votre radio ? Demanda le capitaine sorabe.

-Vu que je suis mis en joue par vos hommes, je risque pas de m'y opposer.

-Merci de votre coopération.

Zurcouf alluma le boitié et régla les fréquences sur celle du navire.

-Zurcouf à Brunehilde, Zurcouf à Brunehilde, répondez.

-Capitaine, ici Brunehilde, à vous.

-Dites à Sauvigni de prendre le commandement de la flottille et de rentrer à Lusance, je prend un raccourcie par les airs avec le reste de la troupe.

-Par les airs ?! Mais, il n'y a pas de piste d'atterrissage à Sorabe capitaine !

-Ça c'est pas votre problème, c'est le mien.

-Oui justement. Ajouta Zypolys avec un zeste narquois.

-Bon très bien, avons bien reçu vos ordres, terminé.

-Et maintenant trouver la fréquence du Souverain Volant.
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  William Z. Pearl le Ven 1 Aoû - 21:43

Pearl revenait aussi souvent que possible à bord de son navire malgré sa charge de Régent. Aujourd'hui, le Souverain volant jouait les chalutier à une dizaine de milles nautiques de Port-Princier. Le porte-avion avait été doté de filet de pêche gigantesque qui mouillait à la poupe et brassait un volume astronomique d'eau de mer. Le navire prélevait à lui seul en 1 jour de pèche l'équivalent d'3% du quota annuel de thon des Zorcades en mer océane... Ce qui faisait de Sorabe le principal producteur de thon du micromonde, via une usine de poisson d'Etat installée à Bélice...

Les filets remontait en cette fin de journée d'été et Pearl discutait sur la passerelle avec son second quand soudain, un opérateur radio annonça :

- Capitaine ! On reçoit une communication de très mauvaise qualité... assez lointaine mais instable, ça se déplace à grande vitesse, c'est probablement aérien...

- Fichtre Dieux ! Dîtes nous ce que ça dit au lieu de jouer les malins !


...

_________________
William Z. Pearl
Régent de la Principauté de Sorabe,
Gouverneur de Lusance,
Amiral de la Flotte Princière,
Grand-Capitaine de Sorabe
Capitaine du porte-avion pirate "Souverain volant",
Prince de Rijsel,
Hoekhouder du Rijselhoek
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Lun 18 Aoû - 10:18

-Tiens, Zypolys, ça serait pas la voix du régent qu'on entend de loin dans la radio ?

-Si. Dans sa laconique réponse, la demoiselle avait mis une intonation confirmant qu'elle n'était toujours pas contente d'être en avion.

-Parfait. Dites matelot, si vous avez le Régent sous la main, vous pourriez me le passer ?
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  William Z. Pearl le Lun 18 Aoû - 16:23

Sur le Souverain :

- Capitaine, je crois que c'est Zurcouf, sans certitude... Il demande à vous parler...

- Sans certitude ? Mais je vois paye pour quoi ? Passez moi ce combiné !

_________________
William Z. Pearl
Régent de la Principauté de Sorabe,
Gouverneur de Lusance,
Amiral de la Flotte Princière,
Grand-Capitaine de Sorabe
Capitaine du porte-avion pirate "Souverain volant",
Prince de Rijsel,
Hoekhouder du Rijselhoek
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Lun 18 Aoû - 16:29

-Chef ! Ça fait bien plaisir de vous entendre, enfin, ça dépend des moments dira t-on. Dites-moi, votre pont d'envol est dégagé là ? J'en aurais besoin d'ici... On est à combien de Lusance ? Demanda t-il au pilote.

-Moins d'une heure.

-D'ici une heure ça serait possible d'avoir une place ?
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  William Z. Pearl le Mar 19 Aoû - 12:44

- Zurcouf ? Mais qu'est-ce que vous me racontez ? Vous êtes sensé être en mission dans les mer du Sud, non ? Vous ne semblez pas être seul dans votre appareil, c'est sans doute pas un chasseur... Mon pont ne peut pas accueillir n'importe quoi ! Expliquez-vous !

_________________
William Z. Pearl
Régent de la Principauté de Sorabe,
Gouverneur de Lusance,
Amiral de la Flotte Princière,
Grand-Capitaine de Sorabe
Capitaine du porte-avion pirate "Souverain volant",
Prince de Rijsel,
Hoekhouder du Rijselhoek
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Mer 20 Aoû - 15:14

-Eh bien Votre Saignererie m'avait ordonné d'aller piller le Bangana. Le problème c'est qu'il y a pas grand chose la-bas donc on a fait le plein en esclaves et on est tombé sur cette avion de transport que nous avons réquisitionné avec son pilote non sans quelques échauffourées et ...

-Navré de vous interrompre, mais votre porte-avion, il est long de combien ?

-222 coudées de long et 36 au maitre-bau.

-Hein ?

-Quoi hein ?

-222 quoi ?

-222 coudées de long.

-...

-Une coudée, ça fait six paumes.

-Six paumes ..?

-Ou vingt-quatre doigts.

-Euh...

-Il faut seize doigt pour faire un pied...

-Mais, vous savez qu'on a inventé le système métrique pour harmoniser toutes les mesures dans le micromonde avec un système logique par division et multiplication des unités par décimal ?

-Euh...

-Ya un tiroir derrière vous, avec une règle métrique dedans.

Zurcouf se retourna, ouvrit le tiroir et sorti une longue barre en fer gradué.

-Ça ?

-Oui. Maintenant, vous pourriez me dire à peu près combien fait votre coudée en centimètres ?

-Euh.

Zurcouf passa bien deux minutes à trouver comment fonctionne la règle sous le regard d'une Zypolys qui visiblement ne semblait pas plus à l'aise avec un système de mesures inconnue.

-Euh, je dirais... à peu près quarante-cinq centimètres ?

-Parfait, alors deux-cents vingt-deux coudées ça nous fait...

Un rapide calcul mental du pilote le rendit très vite blanc comme un linge, il finit par exploser.

-CENT MÈTRES ! Les tarés ! Il me faut cent-cinquante mètres pour atterrir convenablement, on sa se casser la gueule dans la mer avec vos conneries !

-Ça fait combien cent-cinquante mètres ?

-Avec vos conneries, il me faudrait un pont d'envol de trois-cents trente-huit coudées !

Reprenant la radio

-Rectification de la demande chef, vous aurez quoi rallonger le pont d'envol d'au moins 116 coudées d'ici une heure ?
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  William Z. Pearl le Mer 20 Aoû - 21:13

- Foutre-diable, Zurcouf ! Vous avez un culot plus gros que votre navire ! Je vous rappelle dans 20 minutes. Faîtes cap sur Lusance et abordez Port-Princier par le cap 180° !

Pearl redonna le combiné à l'opérateur radio et hurla sur la passerelle...

- BRANLE-BAS ! Tous le monde à son poste ! Pleine machine sur Port-Princier ! Et s'adressant tout bas à l'Ingénieur en Chef présent sur la passerelle, avec un clin d’œil... Et ajoutez un peu de votre spécialité aux chaudières, c'est le moment de tester...

Il ordonna à l'opérateur radio de contacter le Commandant de la Garde Municipale de Lusance et la Capitainerie du Port. Il leur demanda à ce que soit dégagé et interdite de circulation la Rue du Port qui débouchait après 200 mètres de ligne droite directement sur le quai et que soit libéré les emplacement portuaire dans le prolongement de cette rue... L’idée, que Zurcouf sous-entendait de manière subtile, était d'apponté sur le Souverain volant et, comme "ça ne suffirait pas", de poursuivre sur la Rue du Port, qui était suffisamment large pour faire passer un avion, du moins on l'espérait, mais qui n'était pas assez longue pour supporter atterrissage en entier. Il expliqua son plan à son Second, Jorgensen. Y comprit l'idée de Pearl de lever les filets de pèche en fin de pont pour ralentir davantage l'avion de Zurcouf avant sur entrée sur la rue...

Au bout de vingt minutes, le porte-avion était dans le port et débutait les manœuvres pour se positionner la poupe contre le quai. Le Régent rappela Zurcouf dans son coucou banganais afin de lui expliquer le plan...


- Zurcouf, vous m'entendez ? Ecoutez-moi bien......














_________________
William Z. Pearl
Régent de la Principauté de Sorabe,
Gouverneur de Lusance,
Amiral de la Flotte Princière,
Grand-Capitaine de Sorabe
Capitaine du porte-avion pirate "Souverain volant",
Prince de Rijsel,
Hoekhouder du Rijselhoek
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Mer 20 Aoû - 21:58

-Oui mon bon prince. On distingue la silhouette de l'île, on devrait être sur vos radars non ?
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  William Z. Pearl le Jeu 21 Aoû - 20:56

- Je vous vois Zurcouf... Quel coucou avez-vous été me chercher là ? J'espère que votre pilote est fiable et qu'il a bien comprit la manœuvre ! Visez bien le feu de bengale qu'on a allumé en proue. Ne vous ratez pas Zurcouf... Sinon c'est pas les galons d'officier supérieur et le tremplin vers le sabre d'or de Grand Capitaine que vous aurez, mais une rame en bois entre les mains dans une galère pour le reste de vos jours !

_________________
William Z. Pearl
Régent de la Principauté de Sorabe,
Gouverneur de Lusance,
Amiral de la Flotte Princière,
Grand-Capitaine de Sorabe
Capitaine du porte-avion pirate "Souverain volant",
Prince de Rijsel,
Hoekhouder du Rijselhoek
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Mer 27 Aoû - 21:40

-L'arbre dans lequel on découpera la rame que j'aurais ce jour là n'est pas encore planté ! Bon je vous laisse, le moral des hommes à l'air chancelant.

Alors que la ville de Lusance et Port-Princier étaient clairement visible. Zurcouf retourna dans la soute ou les hommes se tenaient tant bien que mal.

-Ok les biquettes, maintenant que vous avez prouvé que vous avez pas le mal de mer, reste plus qu'à savoir si vous n'avez pas celui de l'air. Zypolys, cramponnez donc moi vos intestins ! Défense de voir un gramme de dégueuli dans ce machin, qu'il soit propre comme si votre vie en dépendait !

Zypolys semblait avoir eu en effet quelques désagrément avec quelques turbulences, elle avait le teint livide. Zurcouf revint dans le cockpit.

-J'espère que vous savez ce que vous faites. Dit-il au pilote.

-Ah ! Et moi donc ! J'espère surtout quand bas ils sauront gérer le problème. Si j'y passe avant croyez-bien que ça sera plus mon problème !

A Port-Princier, les radars des navires à quai suivaient la trajectoire de l'avion, tandis que le Souverain Volant entamait ses manœuvres dans le port. Rien de plus compliqué que de diriger une mastodonte pareil dans un port à peine adapté. Le maître de manœuvre du Régent n'avait pas fait accosté le navire,  Zurcouf n'arrivait pas à voir de là ou il était ou le Régent avait voulue en venir. Quoi qu'il en soit, l'avion n'a pas d'autre choix à l'heure actuelle.

Au sol le bourdonnement singulier de l'appareil fit lever plus d'une tête au ciel. Vint le moment ou une foule assez importante vint s'agglutiner sur les toits pour voir l'engin descendre sur eux. L'avion pivota pour se mettre dans l'axe du porte-avion. Sur la piste d'envol, un opérateur muni de deux drapeaux avait été planté en bout de piste. Celui-ci se mit à gesticuler des signes avec ses bras et ses drapeaux.

*Réduisez les gaz*

-Je peux pas petit con ! Je réduis et on plonge à pic !

-Pouvez vraiment pas ?

-NON !

Voyant son signal sans effet, l'opérateur changea de chorégraphie.

*Réduisez les gaz, bordel*

-On dirait qu'il insiste.

-Vous savez les dégâts que peut subir cette avion si j'atterri sur sa tête ?

-Non ?

-Absolument aucun.

En bout de piste, l'homme semblait désarçonné par ce manque de réceptivité de la part du pilote. Il tenta une dernière fois, avec une mine triste un dernier message.

*Réduisez les gaz, bordel de putain de dieu*

-Là, il vous en veut.

-Oh merde ! Lâcha t-il en dernier recours.

A l'instant ou le coucou allait poser ses trains d'atterrissage, l'opérateur fit un plongeon à la mer plutôt que de vouloir finir en charpie. sur le pont supérieur, le Régent regardait probablement le spectacle d'un œil avisé.
Dans le cockpit de l'appareil un claquement sourd résonna.


-Ça doit être l'élastique de rétention pour stopper les avions qui a lâché !

-C'est à dire ?

-Qu'on va planer dans deux secondes !

Deux secondes plus tard c'est ce qui se passa effectivement. Heureusement le le maître des manœuvres avait axé le pont d'envol avec une avenue assez large. Le temps à la foule de s'écarter brusquement dans un mouvement de panique et l'avion toucha terre de manière brusque. Perdant au passage le train avant. Raclant les pavés des étincelles jaillirent de sous la carlingue tandis que l'avion finit par s'immobilisé cinquante mètre avant, non sans avoir emporté quelques réverbères au passage. Dans le cockpit, un silence de mort. Zurcouf se releva, légèrement décoiffé.

-Pffiou ! Quel panard !

-Mon avion...

-Moussaillon, bienvenu dans l'aéronavale sorabe !

-Mon avion... Enfoiré.

-Tout va bien derrière !

-Non, répondit Zypolys, visiblement étourdie et mal en point.

-S'il vous plait lieutenant ne...

...

-Ne vomissez pas sur le tableau de bord.

-Désolé.

-Mon avion...

Zurcouf se dirigea vers la soute non sans quelques difficulté. Tout les marins qui le suivait étaient blanc comme des linges.

-Ravi de voir que vous avez appréciez ! allez hop, pied à terre mes couillons !

Zurcouf ouvrit une des portes latérales, la poignet lui resta dans la main et la porte tomba à même le sol.

-C'est bon de rentré chez soi !
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  William Z. Pearl le Jeu 28 Aoû - 22:44

Pearl avait assisté à tout depuis la passerelle du Souverain Volant... Les officiers du navire avaient essayé de l'en dissuader, de le convaincre d'attendre sur un autre navire à quai, mais non... le Capitaine ne quitte pas de navire... Même si un avion de transport lui fonce dessus !

Le Régent dû attendre que l'on installa une passerelle pour débarquer depuis la poupe. Suivi d'une dizaine de commandos-flibustiers, il couru dans la Rue du Port. Il rejoignit Zurcouf qui s'époustait après avoir quitter l'aéronef et qui se mit au garde à vous en voyant arriver Pearl.


- Lieutenant, vous êtes un pauvre fou ! Etes-vous conscient des dizaines de vies que vous avez mit en jeu ? Y comprit la mienne ? Et que dire des dégâts que vous auriez pu causer ? Repérer les avions banganais... c'était ça la mission, non ? J'ai pas dit d'en ramener !

Son visage se radoucit

- Cependant, vous nous ramenez là le premier véritable avion de l'Aviation Princière. Je vous en remercie. Les grues portuaires le chargeront sur le Souverain qui ira le déposer à la Base de Port-Souabe où il sera réparé et remis en service. Avec le cadeaux valdisk, ta trouvaille constituera l'Escadron de Transport et de Projection de l'Aviation Princière ! Ah ! Et sinon, passe demain soir au Palais Mitau, un repas convivial sera organiser en l'honneur de ton retour de mission.

Il se tourna vers le pilote qui cherchait partout sa casquette banganaise perdue dans l'atterrissage...

- Monsieur, oubliez votre couvre-chef de république bananière, je vous offre la panoplie complète de pilote sorabe ! Vous partez dès ce soir pour la Base de Port-Souabe avec votre avion à bord du Souverain volant que vous avez tenté d’apponter.

_________________
William Z. Pearl
Régent de la Principauté de Sorabe,
Gouverneur de Lusance,
Amiral de la Flotte Princière,
Grand-Capitaine de Sorabe
Capitaine du porte-avion pirate "Souverain volant",
Prince de Rijsel,
Hoekhouder du Rijselhoek
avatar
William Z. Pearl

Messages : 168
Date d'inscription : 06/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Zigfried Zurcouf le Ven 29 Aoû - 18:48

Pour toute réponse, Zurcouf adressa au Régent un grand sourire. Trois jours plus tard arriva la flottille, pendant le déchargement, Le capitaine fut étonné de voir des spécimens de flore banganaise au déchargement.

-Matelot, qu'est-ce que sont ces bambous ?

-C'est pas des bambous chef, c'est de la canne à sucre.

-De la canne à sucre ?

-Oui, pour distiller notre rhôm à nous.

-Oh ? Quel excellente idée, je réquisitionne pour mon usage personnel.

-Quoi ? Mais.

Pour toute réponse, Zurcouf lui jeta une bourse.

-Ok j'ai rien dit.
avatar
Zigfried Zurcouf

Messages : 25
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de pillage

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum